Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MARIE DAILY

MARIE DAILY

Deco, Kids & co.

L'Anglais en s'amusant avec Kids&US

 
 
L’expérience avait été plutôt concluante et Bambou a commencé à suivre les cours de « Sam », le cours à destination des 3 à 4 ans. Aujourd’hui, Bambou est inscrite au cours d’Emma (destiné aux 4 à 5 ans) et je (elle) peux (peut) vraiment commencer à apprécier ses progrès.
 
La semaine dernière,  Patricia, la directrice de l’école de Woluwé a invité quelques blogueuses pour découvrir la méthode Kids&US.  Si j’étais évidemment forcément déjà familiarisée avec cette méthode, j’ai pu en savoir davantage et j’ai également pu apprécier la démarche pédagogique derrière quelques nouveautés qui font fureur auprès de Bambou.
 
C’est l’occasion de vous faire un petit retour sur notre expérience avec cette école de langues (l’Espagnol est proposé dans plusieurs centres).
 
Une école pour les enfants avec un contenu de super qualité
 
Avant tout, Kids&US est un école vraiment conçue pour les enfants. Les locaux sont colorés et ludiques. Les histoires sont conçues pour que les enfants puissent s’identifier (avec des mascottes adaptées à leurs âges). Le matériel pédagogique est vraiment très ludique et coloré.
 
 
 
Un livre Betty Sheep, destiné aux 2- 4 ans, très représentatif de l'univers haut en couleurs de K&U

Un livre Betty Sheep, destiné aux 2- 4 ans, très représentatif de l'univers haut en couleurs de K&U

Après les séances, les enfants reçoivent un petit cadeau destiné à les récompenser et les encourager (un ballon ou une sucette). Ce n’est pas ce que je préfère personnellement, mais Bambou adore et est toujours très fière et ravie de ce petit cadeau. Je me rends compte que c’est vraiment très important pour elle!
 
Cependant, ce n’est pas parce que le contenu est destiné aux enfants qu’il n’est pas de superbe qualité. Les professeurs ont un niveau d’Anglais de natif avec un accent parfait. Par ailleurs, l’objectif des cours n’est pas d’apprendre plein de mots aux enfants. « Ce que nous voulons, c’est que les enfants apprennent à s’exprimer. Chaque mot est appris dans un contexte syntaxique. Les phrases sont répétées régulièrement et l’enfant apprend à les utiliser dans les différents modes (affirmatif, négatif, interrogatif). C’est très différent de dire « blue » ou « green » et dire « This is a blue bag. This is not a green pen ».
 
La pédagogie K&U tient compte des dispositions naturelles de l'enfant pour apprendre une langue naturellement. L'enfant va d'abord apprendre à comprendre, puis à parler et seulement bien plus tard, écrire, lire et la grammaire (comme pour sa langue maternelle!).
 
 
Un apprentissage varié et en continu
 
« L’apprentissage d’une langue, c’est comme l’apprentissage d’un instrument de musique. Ce n’est que quand on pratique régulièrement qu’on apprend », nous dit Patricia. A côté des cours variés (musique, jeux d’association, conversations et jeux de rôles) et intensifs (maximum huit élèves par cours pour que chacun ait l’occasion de s’exprimer – dans le cours de Bambou, ils sont seulement deux à trois élèves), Kids&US a développé des outils pour pratiquer à la maison. C'est ce qu'ils appellent la méthode 360°. 
 
Il y a tout d’abord le CD que l’enfant est encouragé à écouter tous les jours 15 min. (la durée d’une histoire qu’ils vont travailler pendant huit semaines en classes). Après chaque écoute, l’enfant est invité à colorier un petit personnage dans son cahier. Au début de chaque cours, comme un petit rituel, l’enfant dit au professeur combien de fois il a écouté  l’histoire :  « How many times did you listen to the CD ? » –  “I listened five times ».
 
 
 
 
A chaque audition du CD, Bambou doit colorier un personnage dans son carnet

A chaque audition du CD, Bambou doit colorier un personnage dans son carnet

C’est un peu contraignant et honnêtement, nous ne sommes pas les plus assidus à la maison. L’avant-veille et la veille du cours, on a souvent tendance à rattraper notre retard et à écouter l’histoire plusieurs fois d’affilée. On profite également des longs trajets en voiture pour répéter les histoires. Malgré ce caractère contraignant, il faut reconnaître que c’est un outil important qui aide vraiment l’enfant à former son oreille et à intégrer la matière. Pendant les 15 min. d’enregistrement, l’histoire est présentée de différentes manières (chant, dialogue, narration, etc.). « Il est prouvé que pour maîtriser une nouvelle phrase, l’enfant doit la répéter un certain nombre de fois ; c’est par la répétition que la matière est assimilée », explique Patricia.

Lire et écouter avec le Talking Pen

Lire et écouter avec le Talking Pen

Un autre outil fabuleux, mais optionnel, que nous avons dernièrement adopté est le Talking Pen. Il s’agit d’un crayon parlant qui reconnaît l’encre digitale. L’année dernière, Kids&US proposait déjà quelques livres adaptés au Talking pen, mais depuis cette année, tout le matériel pédagogique Kids& US est conçu pour cet outil. L’investissement (compter 70 EUR) semblait alors intéressant. Honnêtement, je n’imaginais pas un tel succès. Grâce au Talking Pen, Bambou lit régulièrement son matériel pédagogique, est devient un jeu. Elle s’intéresse d’autant plus à son cours d’Anglais, elle interagit et surtout, je peux constater son niveau de compréhension et d’appropriation de l’Anglais qui va bien au-delà de la mémorisation d’une plage audio ! C’est vraiment super et j’ai vraiment envie d’investir dans les autres supports pédagogiques lisibles par Talking Pen, notamment les livres-jeux
 
Enfin, cette année, Kids&Us propose des stickers pour compléter l’album pédagogique à la maison. Bambou adore revenir chaque semaine avec sa planche de stickers et c’est l’occasion pour nous de parcourir ensemble son album.
  
Kids &US propose encore d’autres outils pour encourager les enfants dans leur apprentissage de l’Anglais (Vidéos, dessins animés, application, stages, ateliers cuisine, théâtre, séance de lecture), nous en les avons pas encore testés (à part les ateliers cuisine), mais je trouve que cette variété est super car elle permet à chaque enfant et chaque famille (car l’accompagnement des parents est évidemment primordial) de trouver les outils qui lui conviennent le mieux.
 
Après plus d’un an de cours, je peux vraiment constater un intérêt de la part de Bambou pour ses cours d’anglais.  Je trouve vraiment formidable que la découverte et la maîtrise d’une langue étrangère passe par autant de plaisir. En plus de l’apprentissage de l’anglais en lui-même, je suis convaincue que Bambou aura des clefs supplémentaires pour l’apprentissage d’autres langues. Tout cela vaut vraiment l’investissement (conséquent) en temps et en argent (il faut compte 80 EUR. par mois, déductibles en partie fiscalement, comme garde d’enfants).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Veronique 12/12/2016 10:07

Bonjour Marie, ma fille continue également les cours de "Kids&Us" mais je suis mitigée. Ils sont en effet fort chers. Je vois un certain résultat mais cela est dû aussi au "type" d'enfants inscrits (et au "type" de parents qui les inscrivent) qu'au cours lui-même. Si je me souviens bien, Bambou va à l'école en néerlandais. C'est également le cas de juju: elle est maintenant en 1ère primaire en néerlandais (elle a fait les maternelles dans la même école) et est parfaitement bilingue français néerlandais puisque nous habitons en Wallonie et que nous parlons français à la maison. L'anglais n'est donc pas la 1ère langue étrangère que nos enfants découvrent. Pour certains des enfants du cours, c'est la 3ème voir la 4ème langue; il y a donc déjà des mécanismes en place.
De plus, les parents qui les y inscrivent ont un certain revenu (je crois qu'avec les frais d'inscription, frais administratifs et les cours, j'arrive à près de 1000€ par an), un intérêt pour les langues, un certain niveau d'études...
Je sais que c'est une entreprise commerciale et je vais peut-être essayer le cours d'espagnol pour bébés avec ma 2ème fille, mais je regrette quand même que ce genre d'initiative n'existe pas pour tous les enfants, surtout pour ceux qui en auraient vraiment besoin, càd les enfants qui ne baignent pas déjà dans un milieu bilingue ou multilingue et dont les parents n'ont pas forcément les moyens de les envoyer chez Kids&Us.
J'aime bien cette école mais je pense que ma fille qui est déjà bilingue depuis ses trois ans aurait de toute façon eu des facilités pour apprendre l'anglais à l'école ou ailleurs; je pense surtout aux enfants qui ne seront même pas bilingues au terme de leur scolarité et aux parents pour qui un talking pen représente un trop gros budget.
J'enseigne le néerlandais (à l'UCL) et je trouve que les langues sont importantes pour tous les enfants, pas seulement pour les "fortunés" qui peuvent payer les cours de Kids&Us et les différents gadgets qui vont de pair avec le cours. Je ne vois pas de solution mais c'est le genre de choses auxquelles je pense pendant mon congé de maternité.

Marie b 12/12/2016 18:15

Bonjour! Oui, je suis d'accord avec toi. Les cours sont très chers et pas à la portée de toutes les bourses. D'ailleurs, je ne suis pas certaine que je pourrais supporter deux inscriptions (à moins de faire l'impasse sur d'autres activités qui nous tiennent à coeur). Et oui, l'apprentissage des langues est très importants et c'est vraiment regrettable qu'il n'y ait pas plus de possibilité pour cette tranche d'âge. Comme offre +/- similaire, je ne connais (de réputation) que Tutti Fruiti à Saint-Gilles. Cette école a le statut d'asbl (j'ignore s'ils ont des aides financières) et propose des tarifs un peu réduits (mais pas tant que ça). Je trouve que ce n'est pas vraiment un reproche qu'on peut adresser à l'école. C'est plus un problème de société. Certes, pour moi, K&U pourrait faire des économies sur le lieux, le matériel pédagogique et surtout les gadgets (styles les cadeaux et la carte d'anniversaire), mais au final, je trouve que le tarif reste justifié car je ne doute pas que les frais de structure et surtout les frais de personnels (les profs sont tout de même impecs!) doivent être assez élevés. Au cours de Bambou elles sont juste 2 avec une prof native speaker... La démarche est commerciale, mais ce n'est pas abusé. Tu as vraiment raison que cela (et l'accès à des tas d'autres activités/loisirs) crée certainement un fossé entre les enfants.Je n'ai pas de solution non plus.