Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MARIE DAILY

MARIE DAILY

Deco, Kids & co.

Notre WE de Saint Nicolas

Bonjour à tous!

J'espère que vous avez passé un excellent WE de Saint Nicolas. J'ai déjà lu des billets plein d'émotions, notamment ici et ici. En tant que parent, on prépare souvent ce moment des jours, des semaines, voire des mois à l'avance. On se pose mille questions. On prend plaisir à voir l'enfant rêver et formuler ses souhaits. On essaie de viser juste. Et forcément la veille on est encore plus excité qu'eux!

Chez nous aussi, il y a eu beaucoup de joie et d'émotions!

Vu le programme du samedi, la visite du Grand Saint a été reportée au dimanche matin. D'autant plus qu'outre la circo-mot' et l'éveil musical, on avait prévu d'aller chercher le sapin. (Il est tout mignon, je vous le présenterai bientôt.)

Je vous laisse deviner où...

C'est donc le samedi soir qu'on a dressé la table... Mais pas que. Depuis des mois, il était prévu de donner les tétines à Saint Nicolas... 

Ces derniers jours, avec Bambou, nous avons lu la légende de Saint Nicolas. Je lui ai expliqué qu'il a existé il y a très longtemps et que, pour le remercier d'avoir sauvé des enfants (en fait des innoncents), on offrait des présents aux petits enfants le 6 décembre. J'essaie donc de parler de légende. Mais, en même temps, on joue largement le jeu : petits souliers remplis chaque nuit depuis le 1er décembre, visite du Grand Saint lors d'évènements et de même que, lorsqu'elle joue à faire des gateaux dans le bac à sable, je ne lui rappelle pas qu'il s'agit de sable et non de farine, je ne lui rappelle pas sans arrêt qu'il s'agit d'une légende. Si à cela on ajoute toute l'émulation provoquée par l'école, on peut dire qu'elle est "à fond dedans"!

Pourtant, c'est clairement lorsqu'elle s'investit personnellement et émotionnellement dans ce jeu (qui n'est clairement pas tout à fait un jeu pour elle) que j'ai le plus de scrupules. Ses tétines sont véritablement un objet transitionnel pour elle. Elle les réclame au moindre chagrin ("tétine et doudou!!"). Je n'étais pas très à l'aise de lui demander de laisser ses tétines "au Grand Saint". Par contre, je suis convaincue qu'il est important de ritualiser ce type d'évènement... Elle a donc laissé, avec beaucoup de courage, ses tétines dans son assiette et je lui ai dit que nous les donnerons à des tout petits enfants - beaucoup plus petits qu'elle - qui n'en ont pas. Très sérieuse, elle a fait un gros bisous à ses tétines et mon coeur de mère a saigné.

Toutefois, après quelques pleurs et tentatives d'attendrissement au coucher, elle a dormi comme un souche. Comme je suis fière d'elle! Elle méritait vraiment d'être gâtée!

C'est donc avec une excitation et un plaisir très mal cachés que j'ai préparé la petite mise en scène  : 

Comme anticipé, le papa a mis son grain de sel et un tapis de gym et un livre ont été ajoutés à la hotte de Saint Nicolas. 

Un paquet de serviettes "Minnie" de chez Zeeman a été rajouté au dernier moment (il n'apparait même pas sur la photo), mais c'est la première chose que Bambou à vu en entrant!

La robe de princesse et la couronne l'ont évidemment séduite. Elle a par contre eu besoin d'un peu de temps pour apprivoiser le ballon de psychomotricité, mais finalement, elle est plutôt convaincue!

Si je vous dis que l'après-midi on a été à la fête de Saint-Nicolas organisée pour les enfants du personnel du bureau et que cela incluait grimmages, pêche au canard, psychomotricité, un cadeau, des gaufres, et une nouvelle photo avec Saint-Nicolas, comprendrez que le sommeil ne fut pas long à venir... même sans tututte!

PS : Chez Mes petits o, la problématique de la tétine est également abordée. Eve a eu l'excellente idée d'accompagner ce cap d'un livre. Sur cette proposition, je me suis précipitée dans deux grandes librairies samedi matin... et TOUT CE QUI TRAITE DE TETINE était en RUPTURE DE STOCK! :-)

Notre WE de Saint Nicolas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

betsy Boule 14/12/2014 10:47

Bonjour Marie, comme je le marquais dans mon commentaire, ma fille n'a jamais eu de tétine... et n'a donc pas eu à s'en séparer :-) par contre, elle a un doudou et cela l'aide à dormir quand nous sommes séparées, comme par exemple la semaine de Noël. Malheureusement, son papa a décidé de faire du forcing anti-doudou: elle ne recevra ses cadeaux de Noël et n'aura le droit de jouer avec que si elle renonce à doudou. Je trouve cela cruel car Minouche a besoin de quelque chose à quoi se raccrocher. Elle est mainetenant pour deux semaines chez son papa (dernière semaine d'école et première semaine des vacances) et elle n'a que 4 ans. Elle était triste en pensant à la séparation avec doudou et m'a demandé de "parler à papa" (ce qui serait parfaitement inutile). C'est le doudou de chez son papa (elle n'a pas le droit d'apporter les siens non plus). Je suis triste pour elle et c'est ce qui a provoqué ma réaction face au récit sur la tétine. Je conçois que la tétine ne soit pas bonne pour la bouche et les dents à partir d'un certain âge (c'est pour cela que je n'en ai jamais donnée). Le papa de Minouche avance quant à lui l'argument de l'hygière pour bannir doudou qui serait "sale" et "plein de microbes"... pourtant je pense que même dans son "bled" (en fait une petite ville flamande) il y a déjà l'électricité et des machines à laver. Désolée, je réagis de façon émotionnelle parce que je pense à ma fille qui à Noël se retrouvera sans maman et sans doudou...

Betsy Boule 12/12/2014 06:24

L'histoire de la tétine, c'est un peu comme si on demandait à un adulte de renoncer à son gsm. Allé, pour marquer le cap du nouvel an et mériter vos cadeaux, mettez vos GSM à la poubelle. Vous avez le droit de verser une petite larme en disant adieu à votre iPhone. Puis il faudra être courageuse et aller dormir... PS; ma fille n'a jamais eu de tutute mais je trouve cruel 'd'obliger' un enfant à y renoncer avant que cela ne vienne de lui même. De toute façon, je n'ai jamais vu un adulte se promener avec sa tétine, donc je suppose que tout le monde y renonce tôt au tard, mais pas nécessairement à un moment arbitraire.

Marie b 12/12/2014 09:03

Bonjour,
Tu as parfaitement raison. Mon article n’a d’ailleurs pas vocation de modèle. J’y exprime plutôt mes contradictions. Les dentistes – qui ont pour fonction d’examiner les dents d’un point de vue purement technique – demandent en général d’essayer de passer le cap de l’abandon de la tétine entre 3 et 4 ans. Bambou venant seulement d’avoir 3 ans, nous avions un peu de marge. Mon compagnon et moi (poussés par les grands-parents) envisagions cette étape avec Bambou depuis longtemps. J’avoue aussi que cette tétine la gerçait douloureusement. Peu avant l’évènement, elle a demandé à pouvoir en garder une et j’avoue que mon opinion était de lui permettre d’en garder une (au moins comme souvenir). Le papa voulait par contre conserver le plan de base. Finalement, le soir même, nous en avions d’abord mis une et c’est Bambou qui a rappelé qu’il y en avait d’autres et qui a donné les autres. J’avais prévu des câlins à l’infini le soir même, mais elle m’a dit elle-même que ça allait, qu’elle ne voulait plus de tétine. J’ai partagé le lien de Eve qui a accompagné cette étape d’un livre. J’adore cette idée et je m’en veux de ne pas y avoir pensé avant. J’ai remarqué avec ma fille qu’elle se projette vraiment dans les livres de ses héros et je suis certaine que ça aurait joué un grand rôle dans ce passage. Je serais très heureuse si tu pouvais partager ton expérience avec Minouche. Comment cela s’est-il passé ? en avez-vous parlé ? a-t-elle du jour au lendemain spontanément dit qu’elle n’en voulait plus ?

Queen Mum 08/12/2014 15:17

Waouw.... bravo à ta puce!!!!! Quelle étape! Et merci pour le lien :-)

evemespetitso 08/12/2014 09:39

Oh dis j'ai eu mal au coeur pour toi mais super si ta puce s'en sort comme ça! Bravo à elle c'est un grand grand cap ! (et merci pour le lien :-) ) biz