Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MARIE DAILY

MARIE DAILY

Deco, Kids & co.

Semaine Montessori : (2) La chambre de Bambou inspirée (ou pas) de Montessori

Bonjour!

Comme annoncé hier, cette semaine, je propose de s'attarder un peu sur la pédagogie Montessori, et aujourd'hui particulièrement, sur ses implication dans l'aménagement de la chambre d'enfant.

C'est aussi l'occasion de dévoiler rapidement la chambre de Bambou, même si quelques changements sont prévus d'ici peu.

Comme hier, je vous renvois chez des spécialistes pour la théorie : le blog d'Elsa (plus particulièrement ce post) et l'excellent blog de Maman k.

L'essentiel (selon moi) tiens ici : La chambre doit être conçue pour et à la taille de l'enfant. C'est un lieu où il se sent bien, en sécurité et où tout doit être permis (c'est à dire c'est un lieu sans interdit).

La pédagogie Montessori propose de poser le lit au sol (dès que l'enfant rampe). Personnellement, nous avons un lit bas. Bambou est restée dans son berceau jusqu'à ses deux ans. A deux ans, elle grimpait sans problème sur son lit bas.

On présente souvent le lit au sol comme un élément essentiel de la pédagogie Montessori. Pour ma part, je pense que ce ne doit pas être un obstacle. Je pense souvent que ce qui est bon pour un parent est souvent bon pour un enfant. Si la chambre doit être un espace où l'enfant se sent en sécurité et où il peut (réellement) faire ce qu'il veut, je crois que les parents doivent être à l'aise. Si un parent n'est pas à l'aise avec un lit au sol dès huit mois*, alors je doute que ce soit une bonne idée de se forcer...

...D'autant qu'il y a plein d'autre façons d'intégrer l'approche Montessori.

Un petit bureau (et la valorisation du travail de l'enfant)...

Une commode à sa portée...

Des livres et de la musique à disposition...

L'illustration ci-dessous est de Camille Bourlet.

Une stimulation visuelle (avec les tableaux le plus bas possible pour être à la hauteur de l'enfant).

L'aquarelle de la chenilles qui jongle est également de Camille Bourlet.

Peu de jouets...

* Pour voir la chambre de Bambou quand elle était bébé, c'est ici.

EDIT :

Certaines lectrices se sont étonnées qu’il était préconisé d’avoir peu de jouets dans la chambre. Je comprends effectivement, à la lecture de l’article, que l’espace créé peut paraître très studieux (bureau, livres, et peu de jouets).

Ceci peut paraître trop scolaire et – disons-le – ennuyeux. Pourtant, je vous rassure : je ne passe pas mon temps à faire réciter des tables de multiplication à ma fillette de 3 ans J

L’enfant a évidemment besoin de JOUER ! La pédagogie Montessori se base d’ailleurs sur le JEU (espace sensoriel et de découverte) pour l’apprentissage.

Je dois donc préciser ceci :

  • La pédagogie Montessori préconise la rotation des jouets (que j’aborderai plus en détail dans un article spécifique pendant la semaine). L’idée est que trop de jouets, rangés en vrac dans un coffre, vont désintéresser l’enfant. La rotation régulière des jouets vise à renouveler régulièrement l’intérêt d’un enfant pour ses jouets. Il y a moins de jouets dans l’espace de jeu de l’enfant, mais ceux-ci sont régulièrement renouvelés. (Ici, le bon sens doit également primer :  il faut  évidemment éviter de priver un enfant d’un jouet qui l’absorberait entièrement… mais j’y reviendrai plus tard).
  • Je ne présente ici qu’un espace de vie de l’enfant : sa chambre. Or, la fonction première de la chambre doit être le repos. Elle doit être calme et apaisante. C’est un endroit propice à la création d’un coin lecture ou d’un coin « poupées », par exemple. Si quelques jeux peuvent être mis à disposition dans la chambre (si possible : la chambre ici fait seulement 9 m²), d’autres espaces de jeux peuvent – et même doivent ! – être créés dans la maison. J’essaierai d’aborder cela aussi cette semaine, en attendant, je vous invite à lire cet article sur l’aménagement d’un « coin jouets » dans un salon que j’avais écrit sur mon ancien blog.
  • Je présenterai prochainement nos jeux fétiches.
  • Enfin : Dois-je préciser que la chambre n’est pas toujours aussi bien rangée ;-))))

Par ailleurs, comme je m’y attendais, beaucoup de personnes se montrent très critiques par rapport à l’idée d’un lit au sol. Je comprends ceci parfaitement, et je ne l’ai moi-même pas adopté (j’avoue ne pas y avoir vraiment réfléchi non plus à l’époque). L’idée sous-jacente est que l'enfant puisse être autonome (monter et descendre seul de son lit, mais aussi développer une autonomie par rapport au sommeil) dès qu'il rampe...

Dès le moment où l'enfant sait grimper sur un lit ouvert, ça n'a pas – à mon sens – d'intérêt particulier.

Il faut toutefois garder à l'esprit que cela n'est possible que dans une chambre très sûre et sans trop de jouets (je pense effectivement que c’est à éviter dans une chambre partagée avec un plus grand, où il y a des légos par exemple).  Prochainement, je partagerai des photos avec des chambres plus rigoristes afin de vous puissiez vous faire une idée. J’en profite pour partager ici le bilan d’une blogueuse qui a testé le lit au sol. Ne l’ayant moi-même pas adopté, je peux difficilement en parler.

 

Semaine Montessori : (2) La chambre de Bambou inspirée (ou pas) de Montessori

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julie 28/10/2014 07:38

Je suis une grande fan de tes idées!
Cela m'inspire beaucoup pour la déco que je vais entamer bientôt

marie 28/10/2014 07:49

Cool! Merci pour ton commentaire :-)
N'hesite pas aller sur homeofbambou.blogspot.be, mon ancien blog consacre uniquement a la deco si ca t'inspire! A bientot!