Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MARIE DAILY

MARIE DAILY

Deco, Kids & co.

Voyage au "Pays de Candy"

Bonjour à tous!

J'espère que vous allez bien!

Il y a quelques temps, sur un groupe facebook (désolée, je ne sais plus lequel), une internaute partageait le plaisir qu'elle avait eu à revoir avec sa fille le manga animé "Candy".

Toute petite (ça a changé quelques années plus tard), je regardais assez peu le Club Do et je n'ai pas un grand souvenir de ce manga (à part la chanson, évidemment) : quelques images de roses, de larmes et un raton laveur...

L'opinion de l'internaute a toutefois piqué ma curiosité, mettant en avant le caractère rebelle et indépendant de l'héroïne. Lassée des épisodes de Docteur La Peluche (qui se renouvellement assez rarement en plus), j'ai été tentée de visionner Candy avec Bambou, puisque tous les épisodes sont disponibles sur You Tube.

Ma petite Bambou a bien accroché, mais après une dizaine d'épisodes, elle n'a plus voulu le regarder : trop triste, trop de méchants. C'est vrai que le début est particulièrement triste et, moi-même, j'étais assez déprimée après chaque épisode.

Mais, ayant été clouée cet été au lit avec une pneumonie, j'ai finalement regardé (seule) les 115 épisodes... et j'ai adoré!

D'abord, il est très difficile de ne pas s'attacher à cette pétillante héroïne dont la joie de vivre et le charme forcent l'admiration. C'est d'ailleurs ça qui fait fondre tous ses prétendants, et même les pires brutes, bien avant ses grands yeux et son nez en trompette. On s'attache aussi à ses sympathiques cousins Alistair et Archibald (surtout Alistair, mon préféré).

Fan de romans initiatiques, j'ai aimé suivre les personnages principaux vers l'âge adulte au travers des péripéties de la vie et de l'Histoire (la Belle Epoque puis la 1re guerre mondiale) et à travers le monde (Michigan, Nouveau Mexique, Angleterre, Ecosse, Chicago, NY).

Et puis, féministe assumée, j'aime ce personnage féminin qui grimpe aux arbres, s'insurge avec courage contre l'injustice, est insolente et désobéissante quand il le faut, devient infirmière contre la volonté de sa famille, vit avec un homme non marié sans se soucier du qu'en-dira-t-on mais surtout, essaie de vivre sa vie et de trouver sa voie avec intégrité et indépendance.

Véritable tragédie grecque, le récit n'est pas très tendre avec les personnages qui n'acceptent pas la voie toute définie par leurs conditions. Bambou a encore besoin d'histoires rassurantes où tout le monde est gentil et où tout se passe bien, mais j'espère pouvoir revoir plus tard ce dessin animé avec elle.

Une belle (re)découverte donc!

Voyage au "Pays de Candy"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article